CHAQUE ANNÉE,
12 MILLIONS DE PORCELETS SONT
CASTRÉS À VIF SANS ANESTHÉSIE

C’est un jeune porcelet, il a moins de sept jours lorsqu’il subit une mutilation effroyablement douloureuse. Tout cela sans anesthésie ! Seule une analgésie permet aujourd’hui de réduire la douleur après la mutilation, sans toutefois l’occulter totalement.

Cette intervention vise à réduire le risque d’apparition de l’odeur de verrat alors que celle-ci peut être prévenue par d’autres méthodes. Cela est d’autant plus révoltant, qu’au final, seulement 5% des porcelets mâles sont susceptibles de porter cette odeur à l’âge adulte (mais tous sont mutilés) !


Pourtant une alternative existe !

Les carcasses odorantes peuvent être détectées sur la chaîne d’abattage. Il est donc inutile de castrer les porcelets.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS
POUR NOUS FAIRE ENTENDRE !

Avec la PMAF, demandez l’arrêt total de la castration chirurgicale des porcelets.